L’INTERVIEW DU PROMOTEUR DES PRIX DIASPOCAM

Publié le 24 décembre 2018 - 08h05

L’INTERVIEW DU PROMOTEUR DES PRIX DIASPOCAM
INTERVIEWÉ PAR UN MAGAZINE DE LA DIASPORA AFRICAINE
 
1 - Pouvez vous vous présenter à nos lecteurs ?
F.E: Je suis FRANCK EBELLE le patron de la maison de communication culturelle DIASPOCAM et initiateur et promoteur des PRIX DIASPOCAM qui récompensent les acteurs de la culture Camerounaise dans la diaspora depuis 2012.
 
Vous êtes le promoteur d'un événement annuel devenu culte dans la diaspora camerounaise en France et au delà
 
2 - Qu'est ce qui a motivé la création de diaspocam?
F.E: En 2011, j'ai vu l'émergence des artistes Nigérians, Ivoiriens et autres qu'on écoutait partout en France et ailleurs, on ne voyais plus les artistes Camerounais au 1er plan, je me suis dis qu'il fallait trouver un moyen de les booster, leur donner l'envie de reconquérir ce leadership Africain, et pour moi il fallait commencer par reconnaitre ce qu'ils font, les récompenser, et on l'a fait dés 2012 avec le seul prix qui était LE PRIX DU MEILLEUR ARTISTE DE LA DIASPORA qui avait été remporté par DORA DECCA, puis on a élargit sur d'autres domaines, aujourd'hui on en compte une vingtaine de catégorie
 
3- Où en êtes vous aujourd'hui?
F.E: Nous avons eu beaucoup du mal, deja a faire intégrer le concept à nos acteurs culturels qui commencent seulement à comprendre le but de ces Prix, mais l'engouement prend de l'ampleur d'années en années malgré les campagnes de sabotages qui nous accompagnent également d'années en années, allez savoir pour quelle raison
 
4- Pensez vous avoir acquis une légitimité dans la diaspora Camerounaise ?
F.E: Absolument, nous pensons avoir acquis cette légitimité, deja par la plus haute instance de notre Communauté diasporienne qui est l'ambassade du Cameroun à Paris , qui nous assiste tout les ans et préside cette cérémonie, et aussi par cet engouement grandissant
 
5- Avez vous rencontré des difficultés au démarrage de votre projet ? Si oui lesquelles ?
F.E: Ohhh oui, j'en ai rencontré énormément deja de la part de nos frères Camerounais, vous savez nous sommes je pense l'une des communautés les plus compliquée de la diaspora Africaine, tout ce qu'on essai de faire pour valoriser l'image de notre beau pays est mal accueilli par nos confrères qui vont oeuvrer dure pour vous faire renoncer à votre projet, ils faut vraiment avoir les tripes et croire réellement à ce que vous faite, à cette envie de vouloir faire avancer les choses, pour tenir, nous sommes à la 7eme édition et j'en subi toujours de cette mentalité de nos frères, oui ma plus grosse difficulté vient des Camerounais qui ne savent pas louer une initiative qui se veut noble, mais bon, quoi faire à part d'essayer de continuer.
 
6- Comment parvenez vous à financer un événement d'une telle envergure ?
F.E: Une partie de cet événement est financée par moi, et l'autre partie par nos convives qui viennent encourager l'initiative et nos acteurs culturels tout les ans, c'est eux qui font réellement quelque chose de concret pour cette culture et ils ont tout mon respect.
 
7- Quels sont sont vos défis à venir ?
F.E: Mon véritable défi est de me faire subventionner par notre état qui devrait peut etre finir par comprendre que c'est l'éclat de la culture de notre pays que j'essai de faire découvrir au monde, aussi de trouver des sponsors et partenaires fiables car j'aimerais un jour que ces récompenses soient accompagnées d'une belle enveloppe, je pense que cela motiverait plus nos acteurs culturels, aussi j'aimerais qu'un jour nos convives n'aient plus à avoir à payer leur participation à cet événement.
 
8- Parlez nous des lauréats de la dernière édition?
F.E: Cette année nous avons eu 19 lauréats dont les plus marquants sont LE PRIX DU MEILLEUR AUTEUR ECRIVAIN remporté par l’écrivaine MARTHE CECILE MICCA qui vit en suisse qui est l’auteur du livre MBALMAYO TERRE DE GRACE un chef d’œuvre très agréable à lire, LE PRIX DU MEILLEUR DJ remporté par WILLY MIX de la Belgique, qu’on ne présente plus dans notre diaspora, on l’a vu sillonner toute l’Europe et les U.s.a cette année, une catégorie qui a causée des insomnies aux membres du jury car il avait un concurrent plutôt costaud en face, en la personne de MAGELLAN DJ de Paris, LE PRIX DE L’ARTISTE ESPOIR remporté par l’artiste BENITA EYENGA de la France, avec son titre LE GARS SEXY qui continue une ascension fulgurante dans notre diaspora et au Cameroun, une belle chanson accompagnée d’un beau clip et dont la promo bat son plein en ce moment, LE PRIX DE L’EXCELLENCE remporté par le peintre JB MVOLA qui vit en Belgique, un domaine de notre culture dont on parle tres peu et dont j’inviterais les Camerounais à découvrir au travers de ce garçon qui déborde de talent, LE PRIX DE L’ARTISTE AFRICAIN DE LA DIASPORA, oui la diaspora Camerounaise à récompensée aussi les artistes Africains les plus chouchoutés dans notre communauté et ça été l’artiste Ivoirien MEIWAY cette année, LE PRIX DU MEILLEUR PROMOTEUR EVENEMENTIEL qui a été remporté par CHRISTELLE KETCHEU, ça n’a pas été facile de trancher sur cette catégorie aussi car il y avait beaucoup de bons promoteurs, mais elle l’a emportée déjà de part sa large victoire sur les votes publics, les écarts étaient énormes, puis elle nous a offert une belle soirée cette année tant dans l’organisation que dans l’ambiance dans la salle, puis LE PRIX DU MEILLEUR ARTISTE remporté par SERGEO POLO qu’on ne présente plus, avec son titre GLOIRE A LA FEMME, on l’a vu aussi prester un peu partout en Europe et en Amérique cette année, notamment chez Patrick Moukala à Madrid, pour ne citer que ceux là…
 
9- Un mot sur l'organisation et la mobilisation de vos équipes
F.E: L’événement commence à se préparer en début d’année avec la création des comités, 3 comités qui régissent ces prix, LE COMITE DE NOMINATION, composés de 10 membres dispersés un peu partout dans le monde, qui suivent tout ce qui se passe dans notre milieu culturel, ils sont chargés de repérer et de nous soumettre les candidats qui les ont marqués, puis on décidera ensemble de ceux qui peuvent être nominés en fonction des éléments qu’on a sur eux, on laisse aussi la possibilité aux acteurs culturels dont on a du mal à repérer à venir vers nous via les inscriptions sur le site, en s’inscrivant on prend connaissance d’eux, et si il le faut, on les rajoute parmi les nominés, LE COMITE DIT DU MEMBRE DU JURY composé de 5 Camerounais compétents, toujours dispersés dans le monde, qui auront la décision finale, après les votes publics qui donneront le top5 qui ira en finale dans chacune des catégories, et pour finir LE COMITE D’ORGANISATION qui s’occupe d’organiser l’événement.
 

Notez cet article :

Portrait du jour

JOYEUX ANNIVERSAIRE BOSS

JOYEUX ANNIVERSAIRE BOSS

Le Boss de Diaspocam et l'initiateur des PRIX DIASPOCAM fête ces une année de plus aujourd'hui, joignez vous...


L’INTERVIEW DU PROMOTEUR DES PRIX DIASPOCAM

L’INTERVIEW DU PROMOTEUR DES PRIX DIASPOCAM

INTERVIEWÉ PAR UN MAGAZINE DE LA DIASPORA AFRICAINE   1 - Pouvez vous vous présenter à nos lecteurs ?...


LE VENT EN POURPRE POUR L'ARTISTE BENITA

LE VENT EN POURPRE POUR L'ARTISTE BENITA

La mere du GARS SEXY, l'artiste BENITA sera l'artiste majeure DES PRIX DIASPOCAM le 15 Decembre prochain à...


LE RETOUR DES DIASPOGIRLS

LE RETOUR DES DIASPOGIRLS

Les diaspoGirls qui font parti integrante des PRIX DIASPOCAM depuis 2013, font leur retour cette année apres une année de...


DJ KEROZEN SÈME LA PAGAILLE A FRANCFORT

DJ KEROZEN SÈME LA PAGAILLE A FRANCFORT

L'ivoirien le plus en vue de la musique Africaine du moment a été choisi pour l'événement qui...


Tous les portraits